Yes I Can

“Yes I can” c’est peut-être cette phrase que ce jeune homme de 23 ans se répétait tous les jours en se réveillant le matin.

R……de 24 ans avait toujours rêvé d’être cuisinier. Chez lui il faisait la cuisine et régalait sa famille.

Malheureusement, il n’était pas très doué pour les études et surtout les soucis quotidiens et l’obligation de contribuer aux finances de la famille l’empêchaient de se concentrer.

Très vite, il avait appris à être l’homme de la maison, son père parti très tôt  du domicile ne leur avait pas laissé grand chose. Il avait bien un grand frère, mais celui souffrait de problèmes psychiatriques importants l’empêchant de mener une vie normale.

Aussi, après trois échecs consécutifs pour obtenir le niveau basique (ESO) et lui permettre d’intégrer une formation professionnelle  publique de cuisinier, R…….est sans espoir. Au courant de la situation par la maman, nous décidons de le contacter. Après entretien, l’Entraide prend la décision d’aider ce jeune à construire son projet .

Un mois plus tard R……..intègre une école professionnelle de cuisine privée ayant l’agrément de l’État. Il est heureux, il est dans son élément ! Pour nous prouver sa gratitude il vient nous apporter ses premières croquettes, que nous avalerons au début avec de grands verres d’eau et quinze jours après avec délice.

Comments are closed.